Un secret de Polichinelle

Dans un suspense qui tourne à l’évidence, le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour trace son chemin à travers une classe politique terrorisée par sa percée alors que tous les indices concourent à une future candidature de celui-ci.

Il est des suspenses haletants, d’autres qui se veulent intenables et qui tiennent in fine du secret de Polichinelle, éculé et pathétique. Ainsi pourrait-on qualifier celui qui entoure la possible candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle. Il n’est pas ici question de revenir sur la teneur du discours de l’ancien journaliste mais plutôt de s’attarder sur les raisons qui aujourd’hui concourent à sa future candidature. Indépendamment de propos tapageurs, polémiques, sexistes, misogynes et xénophobes où l’approximation et la déformation historiques se disputent avec une exagération grossière de phénomènes sociaux mal appréhendés dont le seul objectif est de péniblement crédibiliser une thèse générale fondamentalement creuse et erronée, la non-campagne, mais qui en a pourtant tous les aspects, d’Eric Zemmour tend à surfer sur la vague d’une potentielle candidature. Et l’homme de s’en amuser avec cynisme et mépris.

Auteur en tournée

Affolante pour la droite libérale et républicaine, épineuse pour l’extrême droite qui s’est trouvée un rival idéologique, effarante pour la gauche en mal de reconnaissance dans les couches sociales modestes habituellement tournées vers elle, cette potentielle candidature n’est pas pour déplaire à l’intéressé qui sait combien la non-officialisation de sa position lui est toujours plus profitable. Car s’il est difficile d’attaquer un auteur qui, de salons du livre en séances de dédicaces, d’interviews agitées en témoignages sulfureux défend son dernier opus sans jamais donner d’indication ou de signes interprétables comme le témoin d’un début de campagne ou de candidature, il est plus aisé de s’attaquer à un candidat déclaré. Pourtant à ce jour, il apparaît évident que l’ancien journaliste du Figaro revêt tous les atours d’un futur candidat et ce pour plusieurs raisons. Point d’informations exclusives mais simple déduction au regard des évènements qui se multiplient. Plusieurs raisons travaillent donc à cette candidature. La première est que si Eric Zemmour ne se déclarait pas, alors sa popularité et sa notoriété s’évaporeraient sans autre forme de procès. Ne nous y trompons pas, la fascination malsaine qu’exerce actuellement Eric Zemmour tient tout autant à un discours prétendant refléter l’état psychologique et social de la nation qu’à l’ambiguïté qui entoure sa potentielle candidature.

Pourfendeur de système

A défaut, Eric Zemmour retomberait dans une forme d’anonymat flasque et mou pour redevenir le trublion médiatique qu’il a toujours été alors que ce rôle ne semble plus lui convenir, celui-ci aspirant à une autre dimension. Deuxième raison qui pousse l’homme à se déclarer, le risque de perdre tout le crédit politique relatif acquis, ou supposé comme tel, au cours des derniers mois, au péril, en cas de non candidature d’être affublé de tous les qualificatifs désignant les veules et les pleutres. Or, le discours défendu par Eric Zemmour tend à le présenter comme le pourfendeur d’un système, à ses yeux vicié et obsolète, que lui seul est capable de régénérer. Troisième raison enfin celle qui relève de l’ego de la personne. Cet ego surdimensionné associe vanité et prétention de croire que la nation, présentée par Eric Zemmour comme assiégée et accablée par la pire des adversités, attend son homme providentiel, lui en l’occurrence. Au vue de ces trois raisons qu’il appartiendra à chacun de contester, d’agréer ou de compléter, il semble désormais clair que l’homme en question se portera candidat à la présidence de la République, convaincu de la pertinence de son combat perçu comme une mission salvatrice. Une dernière question s’impose désormais. Ces quelques lignes se révèleront-elles divinatoires ? Il ne reste qu’à attendre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.