Un nain européen

Ensemble politiquement abouti, l’Union européenne reste incapable d’agir collectivement face à la crise turque. Cette incapacité qui révèle les tensions internes à l’Union met aussi en exergue son rôle marginal à l’échelle internationale.

L’offensive militaire turque l’a encore un fois révélé : L’Union européenne est incapable d’agir d’une seule et même voix. Incapable pour plusieurs raisons. A commencer par la volonté affichée de ne pas embraser la région par une action militaire (concertée ou placée sous la tutelle de l’ONU), car désormais la diplomatie est inutile, la volonté de ne pas engager de troupes militaires au sol qui fatalement essuieraient des pertes que l’opinion accepterait mal, la volonté de ne pas s’ingérer dans les affaires politiques d’une puissance étrangère, la volonté de ne pas en découdre avec un pays membre de l’OTAN..Bref ! Les excuses ne manquent pas et apparaissent toujours comme valables à ceux qui les avancent.

Crainte et divergences

A ce jour, l’Union européenne semble plus préoccupée par le risque de reconstitution de l’Etat islamique que par l’offensive militaire turque (lemonde.fr : https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/15/). L’argument est audible mais est-il moralement acceptable ? Autre élément qui pourrait aussi expliquer l’inertie européenne, la crainte que Recep Tayip Erdogan, le bouillonnant et incontrôlable président turque, ne relâche les djihadistes actuellement détenus dans les geôles turques. Mais en réalité, l’incapacité européenne tient plus des pays qui la composent que d’autres considérations facilement résolvables. Les rivalités intrinsèques qui minent l’Union, entre Europe de l’Ouest et Europe de l’Est, les divergences qui ne manqueront pas de se faire jour entre la France et l’Allemagne sur la question turque, le voisin allemand soucieux de ne pas froisser la communauté turcophone résidant sur son territoire, le poids de la Turquie dans les échanges commerciaux au regard de l’implantation d’entreprises européennes sur le sol turc guident les choix politique d’un ensemble désuni d’un point de vue diplomatique. L’Union européenne restera encore longtemps un nain diplomatique tant qu’elle n’acceptera pas de s’assumer comme un acteur international au même titre que la Russie et les Etats-Unis, ces derniers refusant depuis plusieurs années désormais d’endosser le rôle de gendarme du monde. Cette inertie, palpable, fait le jeu de régimes cruels et violents tels que celui de Bachar El Assad ou semi-dictatorial à l’image de celui de Recep Erdogan.

Ensemble abouti ou inertie substantielle

C’est un fait les démocraties européennes, toujours promptes à donner des leçons de morale, sont aujourd’hui incapables de sauver le peuple kurde qui fut en première ligne quand il s’est agi de combattre l’Etat islamique. Mais, ensemble politiquement abouti, l’Union européenne hésite puis recule chaque fois que celle-ci se retrouve confrontée à la nécessité d’agir seule face à un conflit situé à ses portes. Et celle-ci de se réfugier derrière les décisions du Conseil de sécurité de l’ONU sachant pertinemment que l’Organisation internationale n’a qu’un rôle limitée et reste aussi otage des tensions internationales ou des enjeux géopolitiques. Ainsi, l’Union européenne se remet elle même en cause par cette inertie substantielle, cette incapacité à franchir le pas diplomatique que nombre attendent d’elle dans un monde multipolaire, la réduit au rang de puissance secondaire. Reste à savoir si l’avenir de l’Union européenne s’inscrit dans cette logique d’ensemble à l’influence locale ou dans celui d’un acteur international aux ambitions autres que celles affichées dans les traités fondateurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.