En arriver à ce stade…

Devenue incontrôlable, la violence qui gangrène les rencontres de football professionnels appelle à s’interroger sur les causes qui la génère.

La flambée de violence qui gangrène les tribunes des stades de football lors des rencontres de championnat de Ligue 1 paralyse clubs et instances dirigeantes. Mais passé le constat d’une dégradation de l’atmosphère des rencontres, se posent les raisons de tels incidents.

D’ici quelques semaines, voire quelques mois, les plus brillants sociologues et psychologues auront analysé les raisons sensées expliquer la flambée de violence qui gangrène les stades de football et plus particulièrement les rencontres professionnelles du championnat de Ligue 1. Ainsi, les derniers évènements en date, à savoir ceux qui ont amené à l’interruption définitive du match opposant l’Olympique de Marseille à l’Olympique Lyonnais le 21 novembre, viennent allonger une série déjà longue d’incidents à l’endroit des joueurs, quel que soit le club pour lequel ils évoluent. Au-delà de cette réalité qui interroge aussi sur la sécurité dans les stades pour les joueurs mais aussi pour les spectateurs venus paisiblement assister à une rencontre sportive, il convient surtout de s’arrêter, avant les sociologues, sur les motifs qui amènent ce type de supporteurs, qui n’en ont que le nom, et les raisons qui les poussent à de telles violences. D’aucuns, et de manière justifiée, parleraient de bêtise. Certes mais le terme est trop générique pour servir de seule explication.

Identitarisme et flux financiers

Jalousie sociale éprouvée à l’encontre de sportifs professionnels rémunérés dans des proportions et des volumes que ces mêmes supporteurs ne peuvent imaginer, même espérer percevoir dans leur existence ? Haine de l’équipe adverse et des joueurs qui la composent ? Forme d’identitarisme incarné dans l’équipe qu’ils supportent ? Les explications se multiplient sans qu’aucune ne s’impose clairement au point de former un ensemble de raisons dans lequel chacune se dispute. Pour autant, se pose désormais la question de la sécurité dans les enceintes sportives qui, force est de le constater, sont fréquentées par des individus qui n’y ont absolument pas leur place. Car cette avalanche de violence, qui salit le football autant qu’elle agit tel un répulsif à l’endroit d’un sport déjà décrié pour les flux financiers qu’il génère, renforce l’idée que le football contemporain se veut consubstantiel d’agitations et de heurts. Et il serait difficile de contester cette réalité au regard des ultimes agressions survenues ces dernières semaines. Alors que faire ? Interdire l’accès au stade à certains individus ? La solution n’est que ponctuelle car il seront remplacés par d’autres. Réduire les flux financiers dans le sport professionnel et le football en particulier afin de relativiser les enjeux ? Mais les défenseurs du professionnalisme répondraient que le football est aujourd’hui devenu un pan de l’économie mondiale via la notoriété commercialisée des clubs à l’audience internationale.

Faiblesse intellectuelle et vies insipides

Il est à craindre en revanche que cette violence ne soit que le reflet de celle qui prévaut dans le monde occidental depuis plusieurs décennies et qui se trouve décuplée pour de multiples raisons. La faiblesse intellectuelle de certains supporteurs qui voient dans le football professionnel un exutoire, facteur de reconnaissance sociale et d’aisance financière peut, avec précaution, être avancée comme un premier champ d’explication. Ainsi, incapables dans leurs propres vies, transparentes et insipides, d’attirer l’attention dévolue aux sportifs professionnels, ici de football, ces mêmes supporteurs expriment leur aigreur et leur frustration par une violence gratuite, facile et vécue comme une fierté. Plusieurs moyens existent cependant pour essayer de lutter contre ce fléau. L’éducation apparaît comme le premier rempart, celle-ci permettant à l’individu de prendre tout le recul nécessaire sur la réalité sportive et économique que le football professionnel englobe. Pour autant, si l’éducation est un rempart, celle-ci ne pourra cependant rien contre la bêtise et l’ignorance de certains supporteurs véritables verrues à toute pratique sportive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.