Une France acclimatée ?

La canicule qui sévit actuellement en France interroge aussi sur les capacités d’adaptation d’un pays moderne face au changement climatique. La France, et les pays du monde, devront nécessairement affronter et gérer un changement précipité.

Voilà que depuis plusieurs jours, la France suffoque et transpire ! Ecrasée par une vague de chaleur qui devait paralyser le pays, tétaniser l’économie de la cinquième puissance mondiale et provoquer un vent de panique sans précédent ! Et pris dans l’emballement général, le Ministère de l’Education Nationale a même décalé les épreuves du Diplôme National du Brevet (DNB) pour éviter tout incident malheureux. C’est dire ! Que la planète se rassure ! Aucun cataclysme ne s’est produit ou ne se produira. Pourtant, si toutes les précautions prises en amont relèvent de l’anecdote aussi vite oubliée qu’annoncée, reste cependant la question de l’adaptation aux contraintes climatiques dans les années à venir. La France ne sera pas la seule touchée par ces changements. Et si les Etats modernes sont globalement capables de faire face à ces épisodes météorologiques extrêmes, rien ne prouve en revanche qu’ils seront capables d’affronter les dérèglement climatiques qui s’annoncent car climat et météorologie sont deux choses différentes.

Bataille culturelle et air conditionné

Une explication s’impose. Au cœur de la vague de chaleur, c’est bien la problématique de l’adaptation qui s’avère la plus complexe. Comment faire face alors que notre quotidien est rythmé par un confort qui se moque des gaz à effet de serre ou du réchauffement désormais amorcé. Certes, écologistes et environnementalistes ont gagné la bataille culturelle qui pousse à dire que le climat qui prévalait jusqu’alors change à la vitesse grand V. Mais sans accord mondial, la prise de conscience n’aura guère d’effet. (Lire lesechos.fr : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/climat-de-tres-gros-investisseurs-reclament-des-mesures-durgence-1032637 ) Et quand bien même, l’augmentation programmée des températures, le changement désormais visible des modèles climatiques sont-ils assez forts et puissants pour nous pousser à radicalement modifier nos habitudes ? Qui acceptera de céder son automobile connectée et équipée d’air conditionné contre un véhicule tout aussi connecté mais dénué de système de climatisation car le dit système génère de l’air chaud contribuant au réchauffement climatique ? Et les exemples ne manquent pas. Parallèlement, ne serait-il pas temps de aussi s’interroger aussi sur l’aspect immature et puéril de nos sociétés occidentales qui s’émeuvent de températures certes inhabituelles mais qui ne sont que des épisodes alors que d’autres pays, notamment d’Afrique subsaharienne, les subissent de manière quasi-quotidienne.

Réalité et responsabilités

Arguer de l’expérience que ces populations possèdent face à ces températures extrêmes est une fausse réponse qui n’a que pour objectif d’occulter la réalité et surtout de nous éviter d’affronter nos propres responsabilités et nos propres erreurs en matière de réchauffement. (Lire lemonde.fr : https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/26/les-vagues-de-chaleur-sont-au-moins-quatre-voire-dix-fois-plus-probables-en-raison-du-changement-climatique_5481450_3244.html ) Il est désormais inutile de multiplier les excuses fallacieuses pour repousser l’échéance : le climat change et il nous faudra changer avec lui ou nous préparer à des lendemains cruels. Car in fine, l’augmentation programmée des températures, y compris dans les excès que nous connaissons aujourd’hui, n’a rien d’inéluctable non pas dans sa progression mais dans la capacité à s’en protéger. La crainte que nous nourrissons à son endroit est liée à notre incapacité supposée ou réelle à y faire face sereinement plus qu’aux risques sanitaires auxquels elle nous expose. Imagination et créativité seront certainement les maîtres mots des prochaines années afin de nous protéger au mieux d’un monde dont nous avons précipité le changement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.